Browsing Category

DECO

Pendleton USA

Pendleton

Une tradition artisanale américaine fondée par une famille il y a plus de 100 ans. En 1863, un jeune tisserand anglais nommé Thomas Kay eut la vision d’élever ses propres moutons et de produire sa propre laine en Amérique. Sans terre convenable, Kay a navigué sur la côte atlantique et sur la côte Pacifique à la recherche de l’emplacement idéal. Après quatre mois en mer, Kay s’est arrêté dans le dernier État américain, l’Oregon. Une fois installé,il a construit son propre moulin familial puis a transmis son travail à sa fille. De la création de la première usine de laine de Pendleton en 1893 à l’établissement de liens commerciaux avec les communautés autochtones américaines, Pendleton a contribué à renforcer l’héritage de son père. Comme son père l’a fait pour elle, Fannie a transmis la tradition familiale à ses trois fils en 1898. Moins d’un an plus tard, un nouveau département de finition de la laine était opérationnel et les premiers produits de laine finis ont été échangés, jetant ainsi les bases de Pendleton Woolen Mills . Aujourd’hui, la tradition d’innovation en laine et textile établie par Thomas Kay et sa famille sous-tend tous les produits Pendleton.

Pendleton apporte plus d'un siècle d'expertise dans la fabrication 

Aujourd’hui, Pendleton est profondément liée à la population amérindienne. Depuis les débuts, les concepteurs de patrons ont pris soin de se renseigner sur les traditions, les mythologies et les préférences de conception des clients autochtones. Dans les premières années, Joe Rawnsley, qui était considéré comme un talent doué sur le métier à tisser jacquard, a passé du temps avec des tribus locales dans le nord-est de l’Oregon pour comprendre les préférences de couleur et de design. Il interprétait ensuite les idées glanées en conceptions de couvertures à l’aide de technologies modernes qui pouvaient exprimer des motifs beaucoup plus en détail et dans des couleurs plus vives que celles qui pouvaient être exprimées par les méthodes de tissage traditionnelles. Avant l’introduction des techniques d’usinage, les couvertures traditionnelles étaient fabriquées à partir de peaux ou de peaux d’animaux plus petits qui avaient été cousus ensemble ou tissés à partir de laine, de plumes, de duvet, d’écorce et de coton; et, dans certaines régions, de l’écorce de cèdre déchiquetée. Finalement, la nature durable des couvertures en laine leur a valu une grande valeur dans le commerce – et plus elles sont lumineuses, mieux c’est. Alors que la plupart des premières couvertures commerciales étaient des plaids et des motifs de blocs, les couvertures tissées jacquard aux couleurs brillantes et aux détails nets sont devenues très populaires au sein de la communauté autochtone et intégrées dans les usages quotidiens et cérémoniels. L’écrivain et artiste navajo Rain Parrish a documenté la signification culturelle de ces biens précieux de marque dans diverses œuvres. «Nous accueillons nos enfants avec une petite courtepointe faite à la main ou une couverture Pendleton», écrit Parrish dans The Language of the Robe: American Indian Trade Blankets. « Pour honorer [le mariage d’un couple], le corps de la femme est drapé d’un châle Pendleton et celui de l’homme d’une robe Pendleton. » Aujourd’hui, les couvertures Pendleton continuent de jouer un rôle important dans les communautés autochtones d’Amérique du Nord.

Cabana – Londres

Fondé par Martina Mondadori Sartogo en 2014, Cabana Magazine vise à inspirer une nouvelle génération de globe-trotters, en les emmenant dans un voyage à travers la sophistication, la collection obsessionnelle, les couleurs et les tissus. La publication semestrielle est un objet d’art de collection en soi, de ses partenaires de couverture avec Pierre Frey, Gucci, Dedar et Etro à ses photographies saisissantes et ses mises en page uniques. C’est vraiment une célébration du magazine, son traitement graphique , la superposition de bordures embellies sur un éventail de beaux types de papier, et les variantes de chaque numéro de couverture, offrent aux lecteurs une expérience vraiment immersive dans le monde de Cabana.

  Inspirée des pages du magazine, la collection d’articles de maison Casa Cabana est conçue en interne et soigneusement fabriquée à la main par des artisans du monde entier. Les produits pour la maison vont de la vaisselle au linge de table en passant par les meubles d’appoint. Cabana dispose également d’un cabinet de curiosités et de pièces vintage uniques que Martina a assidûment collectionnées dans les marchés aux puces et les antiquaires au cours de ses voyages.

Blanc d’Ivoire – France

Blanc d’Ivoire, c’est le grand retour, un art de vivre au féminin, un art de vivre subtil, chic et raffiné, empreint de douceur et de chaleur. Un art de vivre qui a fait de la mixité des genres sa marque de fabrique et redonné ses lettres de noblesse à la décoration d’intérieurs. 

Un retour réussi

Créant dès son origine un style unique fondé sur des harmonies de gris et de teintes naturelles, Blanc d’Ivoire imagine un langage nouveau en revisitant les classiques avec modernité et élégance, donnant naissance à une nouvelle tendance. Rapidement, ses créations, meubles à la patine singulière, camaïeux rehaussés de touches de couleurs fraîches, et pièces de caractère, permettent des associations inédites de matières et d’époques, rendant la marque reconnaissable entre toutes. 

Avec audace et poésie, la marque imagine des univers composés pour séduire cette femme d’aujourd’hui et tisser un lien fort avec elle. 

Une femme citadine qui aime mélanger les styles pour créer une maison à son image, une maison cosy dans laquelle elle se ressource et se sent bien. 

Une femme de caractère, qui aime chiner, s’inspirer, composer avec les genres et les tendances, pour personnaliser son intérieur, reflet de l’art de vivre Blanc d’Ivoire, un art de vivre singulier et pluriel à la fois. 

Avoca – Irelande

En 1723, une usine de tissage coopérative a été créée le long des rives de la rivière Avoca. Ici, les agriculteurs locaux pouvaient moudre leur maïs et filer et tisser leur laine pour les vêtements des mineurs locaux. Les temps étaient durs dans les régions rurales de l’Irlande et ce fut bientôt une ressource locale vitale. Au début, seul le fil non coloré était utilisé pour le tissage à l’usine. Plus tard cependant, tout cela changerait lorsque la couleur arriverait dans les vallées. Des colorants végétaux naturels dans les rouges, les verts et les jaunes ont commencé à être utilisés. Ceux-ci deviendraient les teintes de signature d’Avoca .

Cette entreprise fait tellement de choses différentes qu’il est difficile de la définir. Des célèbres jetés tissés dans le moulin de Wicklow aux cafés et boulangeries , du studio de design aux jardins et pépinières, il ont beaucoup de cordes à leur arc. Le fil conducteur qui relie tout cela ensemble? Une passion pour ce qu’ils entreprennent et un engagement envers le patrimoine irlandais.

Acova restaurant Irelande
avoca-kilmac-gardens-garden-

TENSIRA – Afrique

Tensira

« Exclu de la globalisation, l’artisanat africain risque de disparaître. Il est important de proposer un marché à ce savoir-faire unique qui se transmet de génération en génération. » Hamidou Diallo

Tensira crée, fabrique et commercialise du linge de maison et accessoires haut-de-gamme en provenance d’Afrique de l’Ouest. Les tissus Tensira sont en 100% coton, filé, tissé et teint à la main dans leurs ateliers en République de Guinée.

Tensira naît en 2010 d’une rencontre entre Hamidou Diallo d’origine guinéenne et Tuulia Makinen Diallo d’origine finlandaise. Tensira est l’expression du savoir-faire ancestral guinéen de tissage et d’indigo et du design nordique.

« Nous développons une activité durable pour les communautés artisanales africaines et encourageons un mode de consommation écologiquement responsable. »

Tensira

Le bleu indigo vient des feuilles vertes d’indigotier. Cette plante pousse dans les montagnes de Guinée, elle est très réputée pour son excellente qualité de teinture.

Le savoir-faire des attaches tie&dye  et de la teinture d’indigo se transmettent de génération en génération depuis des siècles parmi les familles teinturières de Guinée.  Le nom de Tensira vient du nom d’un petit village Guinéen spécialisé dans la teinture d’indigo.

Pour les motifs tie&dye chaque point est fixé séparément à l’aide d’une aiguille et d’un fil. Un mètre de tissu tie&dye  contient environ 3600 points de suture qui sont fixés, puis détachés après la teinture séparément un par un. C’est ce travail à la main et la multitude des points qui rend le tie&dye Tensira sensible et d’une beauté inégalée industriellement.

The apartment

The Apartment

The apartment est une galerie de design située dans un appartement du 18ème siècle à Copenhague. La fondatrice Tina Seidenfaden Busck, a fait ses classes chez Sotheby’s, depuis plus de dix ans, elle conçoit l’espace pour se sentir comme chez soi.





En plus de se concentrer sur le design vintage européen des années 1920-1970 et les œuvres d’art, la galerie représente également des designers internationaux contemporains. L’appartement propose également des consultations sur les intérieurs mettant en œuvre des pièces vintage rares, de l’art et du design contemporain pour des projets résidentiels et commerciaux.


Audoux & Minet
France, 1960’s

Reath Design – USA

LE STUDIO Fondé par Frances Merrill en 2009, Reath Design a été créé pour des intérieurs qui racontent l’histoire de leurs habitants. Les travaux du studio se concentrent sur les résidences privées, les hôtels, les restaurants et les espaces de détente et de loisirs. Intéressés par l’impact du design sur la vie privée des individus et des familles ils defendent l’idée qu’un bon design peut améliorer notre quotidien

Leur passion pour les couleurs, les motifs et les textiles est au cœur de leur approche en matière de conception, comme en témoigne leur volonté de créer des espaces à la fois chaleureux et élégants. Un bon design a bien vieilli, évitons les tendances éphémères en faveur d’un décor intemporel et, dans la mesure du possible, utilisons des artefacts personnels pour résumer le souvenir de nos émotions. ils conçoivent des espaces qui évolueront et s’amélioreront avec le temps.

Domino Magazine featuring Reath Design shot by Laure joliet
Domino Magazine featuring Reath Design shot by Laure joliet

Alix D. Reynis – Paris

Alix D Reynis

Alix D. Reynis a grandi dans une famille où l’on aimait tout fabriquer soi même. Après des études de droit, elle s’est consacrée à sa passion, la sculpture, et a créé sa marque éponyme en 2011.
Les premières collections de vaisselle voient alors le jour, suivies par des bougies parfumées, des luminaires et plus récemment des bijoux. Ses créations empruntent à notre patrimoine universel ses codes graphiques.

Aimant les matières nobles et exigeantes, Alix décide de créer ses objets en porcelaine de Limoges pour les objets de la maison et en or ou vermeil pour les bijoux. Chaque pièce est issue d’un modèle, dessiné puis sculpté en plâtre ou en cire dans son atelier du Marais à Paris. Grâce à son style intemporel, incomparable de par ses détails sophistiqués, Alix revisite des objets du quotidien tout en finesse et en élégance.

L’année 2016 est marquée par l’ouverture de sa première boutique parisienne dans le quartier du Marais.

La marque est aujourd’hui présente dans plus de 50 points de vente en France et à l’étranger, et se développe dans l’aménagement d’intérieur auprès de particuliers mais aussi dans l’univers de la restauration et de l’hôtellerie.

Saladier Empire

Une couronne de lauriers est gravée sur chacune des pièces de la collection, symbole de nombreux empereurs. C’est un motif inspiré de l’antiquité et très en vogue au XIXème siècle.
Porcelaine émaillée blanc cassé.

Alix D Reynis
Alix D Reynis

Zenza la lumière magique – Pays -Bas – Egypte

Zenza - WATChildren
Zenza - WATCH
Zenza – WATCH

Il y a une certaine magie dans l’histoire de la création de cette marque.

Karin s’est rendue en Égypte il y a 22 ans à la recherche d’articles intéressants pour sa nouvelle société d’accessoires pour la maison, Zenza. Elle est revenue non seulement avec un sac rempli d’échantillons, mais aussi follement amoureuse de Hussein! Bientôt, les affaires ont progressivement augmenté – ainsi que leur famille. Et ils vivent et travaillent toujours ensemble passionnément.

Zenza est devenue particulièrement célèbre avec sa belle collection de lampes et a attiré l’attention des designers et des stylistes du monde entier.  Les produits faits à la main ont une « âme » qui leur donne une valeur et une beauté supplémentaires. Ils combinent techniques anciennes avec une touche moderne pour une atmosphère élégante.

Zenza - WATChildren
Zenza – WATChildren

Bazar Bizar vous avez dit bizarre – Bali, Inde

BAZAR_BIZAR_
 

BAZAR BIZAR : De Bali à Tulum, Ibiza, Mykonos, la Côte d’Azur, le Costa Rica et Melbourne. Les plus beaux articles décoratifs bohèmes haut de gamme faits main, des homeware aux accessoires,   Bazar Bizar vous invite à un voyage lointain jusqu’aux îles dansantes, aux traditions séculaires et aux plages paradisiaques d’Indonésie.

La marque belge de décoration d’intérieur, née d’une grande passion pour les voyages, fabrique les articles design les plus originaux à partir de matériaux écologiques comme la jacinthe d’eau, le rotin et le bambou.

 

Bazar Bizar, c’est Pascale Pelsmaekers et Eddy Roothaert. Alors que la propriétaire Pascale se charge du volet créatif et est aussi le ‘visage’ de la marque, son mari, Eddy, s’occupe du volet logistique. Le couple a voyagé dans le monde entier, mais, en Indonésie, ils se sont sentis ‘chez eux’. Ils sont tombés amoureux du pays, de la culture bali-naise, de l’artisanat traditionnel, de la population et les vibes boho.

 

C’est ainsi que leur est venue l’idée d’une boutique en ligne proposant des meubles uniques et des articles de décoration originaux, fabriqués par les mères de famille balinaises. Aujourd’hui, le couple a sa propre marque et crée et conçoit ses propres collections d’articles de déco-ration et homeware haut de gamme et luxueux. Le couple se rend environ cinq fois par an en Indonésie, où ils ont également engagé quelques travailleurs balinais. Des paniers réalisés avec les déchets des plages balinaises. Un style  ‘Boho’ et ‘Bohemian Chic’.

 

Bazar Bizar est synonyme de mélange non-chalant et de mariage de couleurs et de matériaux, soigneusement choisis par Pascale en personne. Les articles et les meubles sont fabriqués avec des matériaux naturels et écologiques comme le bois (recyclé), le rotin, la jacinthe d’eau, le bambou et la pierre de lave. La vaste collection comporte des tapis tissés, des lampes, des coussins, des poteries, des chaises et de nombreux articles d’intérieur et de mode dans des teintes douces comme le beige, le brun, le blanc ou encore le noir. Pascale et Eddy puisent leur in-spiration dans leurs nombreux voyages, aux quatre coins du monde. Les articles d’in-térieur vous font rêver d’une destination de vacances lointaine et ensoleillée, où vous commencez votre journée par quelques postures de yoga pour saluer le soleil, où vous avancez pieds nus et une douce brise de mer vous rafraîchit.

 
Bazar
Bazar